Non classé Économie d’énergie par géostockage : la solution pour consommer moins et mieux

03 octobre 2022 By Accenta

Économie d’énergie ! Tout le monde n’a plus que ces mots à la bouche. Et pour cause, c’est désormais vital et même obligatoire, tout comme diminuer les émissions de CO2. En effet, au nom de l’urgence climatique, la transition énergétique est imposée par une législation astreignante. De fait, si vous êtes propriétaires ou gestionnaires de grands bâtiments, vous savez que la chasse aux passoires thermiques est ouverte. Aujourd’hui, le géostockage apporte des solutions très bas carbone totalement innovantes : il s’agit d’une technologie brevetée, capable de minorer votre facture d’énergie jusqu’à 80 %. Avez-vous entendu parler de la géothermie sublimée par intelligence artificielle ? Envie d’en savoir plus ? C’est notre sujet du jour et l’on vous explique tout, ou presque, ici et maintenant.

 

 

Au menu de cet article :

 

  • Économie d’énergie : le grand défi
  • L’économie d’énergie du secteur tertiaire dans le viseur
  • Le géostockage : comme une lumière au bout du tunnel
  • L’économie d’énergie par géostockage : la garantie antigaspi
  • Réduire jusqu’à 80 % votre facture énergétique ? Démonstration
  • Un coût d’investissement divisé par 2
  • L’économie d’énergie par géostockage à l’épreuve du terrain
  • Le BRGM montre l’exemple
  • Économie d’énergie : des chiffres qui parlent d’eux-mêmes

 

 

Économie d’énergie : le grand défi du XXIe siècle

 

Une économie d’énergie de – 40 % est imposée au secteur tertiaire par différents textes de loi, tels que la Loi Élan et le décret tertiaire. Pourquoi le géostockage apparaît-il aujourd’hui comme la lumière au bout du tunnel ?

 

L’économie d’énergie du secteur tertiaire dans le viseur

 

Le secteur immobilier et notamment les bâtiments à usage tertiaire sont en première ligne de la transition écologique. En France, ils représentent 1/3 de la consommation énergétique et 18 % des émissions de gaz à effet de serre. Ce qui en fait le premier consommateur d’énergie et le deuxième émetteur de CO2 derrière le transport.

 

Le géostockage : comme une lumière au bout du tunnel

 

Pour économiser l’énergie et améliorer ce constat, le géostockage incarne actuellement la solution la plus prometteuse : ce concept avant-gardiste est en effet pressenti pour décarboner les énergies de plus du tiers des bâtiments français.

 

Ses hautes performances sont avant tout adaptées aux grands volumes visés par le décret tertiaire : habitations collectives, complexes administratifs, sites industriels, pôle d’enseignement, supermarché, etc.

 

Une forme de géothermie améliorée

 

Pour resituer le contexte, la géothermie traditionnelle exploite la chaleur des sous-sols à des fins de chauffage. En plus de générer une importante économie d’énergie, il s’agit d’une ressource thermique naturelle, non polluante, renouvelable et permanente.

 

Pour utiliser les calories de la Terre, la géothermie de minime importance s’appuie sur :

 

  • Des sondes thermiques enfouies dans le sol pour y capter la chaleur et la faire remonter en surface
  • Une pompe à chaleur géothermique (PACg) installée dans le bâtiment pour adapter l’énergie récupérée à la température nécessaire pour la chaufferie

 

Voilà pour le principe de base de la géothermie classique dont le coefficient de performance (COP) moyen se situe autour de 4.

 

Mais ça, c’était avant. Aujourd’hui, le géostockage décuple les possibilités et l’efficacité thermiques. Les nouvelles technologies sur lesquelles il s’appuie font grimper le COP à une moyenne de 6 ou 7. Son incomparable ratio coût/rendement préfigure une véritable révolution écologique.

 

Vous pensez que ce ne sont que des mots ? Lisez plutôt ce qui suit.

 

Quelles sont les innovations apportées par le géostockage ?

 

Cocorico ! Le concept de géostockage, fleuron de la transition énergétique, a été conçu par une société 100 % française. Voici les principales innovations :

 

  • Stocker de la chaleur en été et du froid en hiver dans les roches souterraines afin de constituer des bulles thermiques disponibles pour la saison suivante
  • Exploiter un bouquet énergétique renouvelable composé de chaleur fatale et d’énergie solaire en renfort de l’énergie des roches
  • Piloter par intelligence artificielle les flux énergétiques et les équipements
  • Régénérer les sols exploités afin d’en assurer la durabilité

 

Ces concepts participent à réaliser une importante économie d’énergie.

 

Le saviez-vous ?

 

Le géostockage est doté d’une technologie prédictive qui permet de s’adapter aux évolutions de certains paramètres, telles que :

 

  • Les conditions météorologiques
  • La nature et le volume de l’activité hébergée par le bâtiment
  • La dégradation du climat avec ses pics thermiques et sa demande de froid croissante
  • Etc.

 

Non, il ne s’agit pas de science-fiction, mais d’un concept breveté élaboré en concertation avec le BRGM, l’établissement public français pour les applications des sciences de la Terre.

 

C’est bien beau tout ça, mais à combien se chiffre l’économie d’énergie et de gaz à effet de serre ?

 

L’économie d’énergie par géostockage : la garantie antigaspi

 

La géothermie pilotée en conduite continue offre des performances économiques et écologiques vérifiées et inégalées à l’heure actuelle. En voici un exemple concret :

 

Réduire jusqu’à 80 % votre facture énergétique ? Démonstration

 

Pour illustrer le potentiel d’économie d’énergie du géostockage, prenons ces 2 cas de figure :

 

1. Lors d’une journée hivernale, une pompe à chaleur aérothermique (PACa) est approvisionnée par une énergie transférée par l’air extérieur, disons de – 2 °C.
2. Le même jour, dans un bâtiment voisin, une pompe à chaleur géothermique (PACg) alimentée par un système de géostockage reçoit l’énergie des sols dont la température se situe entre 15 et 20 °C.

 

Les 2 PAC ont une mission identique : élever la température de l’énergie à un niveau compris entre 40 et 80 °C, de façon à ce qu’elle puisse être diffusée par les équipements de chauffage et d’eau chaude sanitaire.

 

Notez que le géostockage, piloté par IA, permet à la PACg de disposer d’une quantité illimitée d’énergie tempérée et ce, grâce :

 

  • Aux réserves de calories constituées l’été dernier, notamment en utilisant le solaire comme recharge thermique
  • À la veille thermique opérée par l’intelligence artificielle : si nécessaire, celle-ci peut à tout moment injecter un complément de chaleur de récupération

 

L’économie d’énergie réalisée est alors évidente : on comprend instinctivement que la PACg est appelée à fournir moins d’efforts que la PACa : la première traite une énergie à 15 – 20 °C, tandis que la seconde doit travailler à partir d’une ressource à – 2 °C. Pour apporter le confort attendu, elle doit impérativement s’appuyer sur un chauffage d’appoint qui fonctionne d’ordinaire à partir d’une énergie fossile.

 

Bien entendu, ce cas de figure est identique en été, lorsqu’il s’agit d’alimenter la climatisation. Les réserves de froid sont alors sollicitées et les réserves de chaleur reconstituées.

 

Voilà donc, un exemple concret, parmi d’autres, de la manière dont le géostockage peut générer une baisse de 80 % de la consommation d’énergie et 95 % de CO2.

 

Un coût d’investissement divisé par 2

 

Une installation pilotée par intelligence artificielle et soulagée par des réserves thermiques tempérées coûte forcément moins cher. Les conséquences sont mécaniques :

 

  • La puissance initiale requise est nettement moins élevée que pour un équipement classique
  • De fait, il y a moins de sondes à poser Ce qui réduit mécaniquement la surface d’occupation au sol
  • Et donc le prix du terrain, du forage et de la PAC

 

Financer le Capex par la baisse de l’OPEX

 

L’OPEX, comme operational expenditure, représente vos charges de production d’énergie. Le Capex, pour capital expenditure, évoque vos dépenses d’investissement.

 

Grâce au géostockage, certains gestionnaires de patrimoine financent les mensualités de leur crédit en profitant de la diminution drastique des frais d’exploitation.

 

Patrimoine valorisé = investissement récupéré

 

Par ailleurs, il ne vous aura pas échappé que les plus-values du géostockage valorisent considérablement les bâtiments qui en sont équipés. L’augmentation du prix de vente de votre bien vous permet non seulement de récupérer le coût de l’installation, mais aussi de la rentabiliser.

 

L’économie d’énergie par géostockage à l’épreuve du terrain

 

Pour toutes ces raisons, la géothermie sublimée par intelligence artificielle se déploie un peu partout sur le territoire. Ses hauts rendements sont enfin reconnus et confirmés par les données remontées du terrain.

 

Le BRGM montre l’exemple

 

C’est ainsi qu’en 2019, le BRGM s’est équipé d’une plateforme expérimentale de géothermie intelligente. Ce projet a vu le jour avec l’étroite collaboration d’Accenta, le concepteur du géostockage.

 

Il s’agit d’une « modélisation souterraine du système de stockage multi-énergies Accenta Storage® maximisant l’autoproduction et l’autoconsommation des énergies renouvelables ».

 

Économie d’énergie : des chiffres qui parlent d’eux-mêmes

 

Comparée à des solutions conventionnelles carbonées, comme le chauffage au gaz, l’économie d’énergie est significative :

 

  • Jusqu’à – 80 % d’énergie primaire économisée*
  • Jusqu’à – 95 % de réduction d’émission de C02*

* Par kWh de chaleur fournie.

 

Quant aux coûts d’investissement, le même système installé lors de la rénovation d’un bâtiment tertiaire en région parisienne aboutit à un montant similaire que celui d’une PACa, mais avec des charges d’exploitation 40 % inférieures.

 

Vous le constatez, l’économie d’énergie et de CO2 par géostockage n’est pas une fiction, mais bel et bien le résultat mesuré et éprouvé d’un système à la pointe de la technologie. L’atténuation du réchauffement climatique représente le grand défi du XXIe siècle. C’est aussi le challenge quotidien de la société Accenta qui ne cesse de repousser les performances de la décarbonation tout en réduisant les coûts de production et d’investissement. Et vous, enfin prêt à relever le grand défi ? Dans ce cas, ne tardez plus ! Rencontrez les conseillers Accenta, ils sont plus que jamais thermopassionnés et géo-investis pour la réussite de la transition écologique.

_______________________

 

Sources et liens utiles :

 

 

1
2
3

Merci de mettre à jour votre navigateur pour continuer la navigation.