Géothermie L'entretien des pompes à chaleur géothermiques : tout ce qu'il faut savoir

28 juin 2022 By Accenta

Le saviez-vous ? L’entretien des pompes à chaleur géothermique (PACg) est désormais obligatoire. Donc, si vous souhaitez troquer votre vieille installation au gaz ou au fioul contre un appareil de chauffage « nouvelle génération », ne négligez pas son contrôle régulier. Il s’agit d’une intervention technique qui demande des compétences spécifiques. C’est pourquoi, elle relève d’un professionnel certifié. Certaines contraintes de maintenance soulèvent plusieurs questions. À quelle fréquence doit-on faire réviser sa PACg ? Êtes-vous concerné par les dernières dispositions ? Quel budget faut-il prévoir ? Que peut-on surveiller soi-même ? Quels sont les risques si on néglige l’entretien de sa PAC ? Voyons tout cela en détail. 

 

L’entretien des pompes à chaleur géothermique régie par une réglementation stricte 

 

L’entretien des PACg a été réglementé dans le cadre de la transition énergétique, car il participe à réduire votre consommation d’énergie et votre impact sur l’environnement.

 

Un arrêté qui change tout

 

En juillet 2020, le ministère de la Transition écologique a publié un décret rendant obligatoire l’entretien des pompes à chaleur par un professionnel. Jusque là, seules les chaudières étaient concernées par un contrôle régulier.

 

Désormais, tous les systèmes thermodynamiques y sont soumis, en fonction de leur puissance. Une seule exception : les installations exclusivement dédiées à la production d’eau chaude sanitaire.

 

Une fréquence d’entretien variable

 

La fréquence de maintenance des PACg diffère en fonction de leur puissance : 

 

  • Tous les 2 ans pour une pompe à chaleur géothermique de 4 kW à 70 kW 
  • Tous les 5 ans pour une PACg de plus de 70 kW.

 

Même s’il n’existe pas de sanctions particulières pour le non-respect de ces règles, vous avez tout intérêt à vous y conformer afin d’obtenir un rendement optimal de votre installation thermique.

 

Des fluides à manipuler avec prudence

 

Par ailleurs, la manipulation des fluides frigorigènes est très encadrée. Il s’agit des liquides et des gaz contenus dans les PACg. 

 

L’État exige le renouvellement de ces fluides réfrigérants tous les 5 ans. Or, leur utilisation relève des compétences d’un expert en raison de leur nocivité pour la santé et l’environnement. 

 

À qui confier la révision de sa pompe à chaleur ?

 

Nous l’avons vu, l’entretien complet d’une pompe à chaleur géothermique nécessite l’intervention d’un technicien qualifié. En revanche, vous pouvez réaliser vous-même un rapide check-up de vos appareils.

 

Quelques vérifications de base à la portée de tous 

 

Voici quelques gestes simples qui participent au suivi régulier d’une PACg. Ils permettent d’en optimiser le fonctionnement. Les tâches diffèrent selon le type de PAC. 

 

Pour les PAC géothermiques alimentées par l’énergie de la terre :

 

  • Surveiller la pression du module hydraulique (PAC et circuit de chauffage).
  • Procéder au remplissage complémentaire du circuit de chauffage en respectant la bonne composition du fluide caloporteur.

 

Pour les PAC aérothermiques qui recyclent les calories de l’air ambiant :

 

  • Garder la cellule extérieure propre.
  • Dépoussiérer et nettoyer les entrées d’air à l’intérieur du logement ou du bâtiment.

 

L’indispensable intervention d’un professionnel

 

En revanche, l’entretien du cœur de l’appareil est plus délicat et requiert le passage d’un spécialiste certifié QualiPAC (ou équivalent). C’est la garantie d’une PAC en bonne santé, de règles de sécurité respectées, et de bonnes performances énergétiques. 

 

Le professionnel qui réalise la maintenance de votre installation de chauffage/climatisation est tenu de procéder :

 

  • Au contrôle de l’étanchéité du circuit du fluide frigorigène ;
  • À la vérification du compresseur de la PAC ;
  • À la détection et à la réparation d’un éventuel dysfonctionnement de l’appareil ;
  • À la mesure de ses performances ;
  • Aux différents réglages de l’appareil ;
  • Au contrôle des connexions électriques.

 

Le technicien remet un rapport de maintenance précis au terme de sa prestation. Y figurent les détails de son intervention, mais également des conseils d’entretien régulier pour pérenniser le fonctionnement de votre PAC.

 

Bon à savoir

Les systèmes de chauffage/climatisation bas carbone Accenta bénéficient d’un contrat de performance opposable, pendant toute leur durée de vie. Son réseau de partenaires certifiés délivre toutes les prestations de type P1 (fourniture et gestion de l’énergie), P2 (entretien et maintenance), P3 (garantie et changement des pièces usées). 

 

Les coûts de maintenance d’une PACg par un spécialiste

 

Le budget à prévoir pour faire réviser sa pompe à chaleur géothermique dépend de plusieurs facteurs :

  • Le soin régulier apporté à l’équipement ;
  • Le niveau de prestations choisi ; 
  • Les clauses du contrat d’entretien.

 

Service ponctuel ou abonnement ?

 

Vous avez le choix entre maintenance ponctuelle et contrat d’entretien annuel. Dans le premier cas, il vous en coûtera en moyenne 180 € par visite. 

 

Le contrat offre plus de flexibilité, de régularité, et un panel de services plus complet. Comptez environ 250 € par mois, en fonction des prestations souhaitées. Le contrat inclut un historique et un suivi, les frais de déplacement, et la possibilité de souscrire à l’option « dépannage ».

 

Un investissement rapidement rentable

 

Le budget à prévoir pour l’entretien de son installation thermique peut dissuader de réaliser un projet de rénovation énergétique . Or, le contrôle régulier de votre PACg est un investissement qui, en fin de compte, s’avère rentable. En effet, les visites d’un professionnel compétent augmentent la durée de vie et le rendement de votre équipement.

 

3 bonnes raisons de chouchouter votre équipement thermique

 

C’est évident, la révision régulière d’une PAC c’est la tranquillité d’esprit et des économies assurées ! 

 

1. Des performances énergétiques boostées

 

Une pompe à chaleur géothermique restitue 3 à 4 fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme, à condition d’être en bon état de marche. Elle vous assure chaleur douce en hiver, et fraîcheur vivifiante en été. Cependant, ce confort thermique s’obtient au prix de vérifications réalisées dans les règles de l’art par une personne compétente. 

 

2. Une durée de vie allongée 

 

Les PACg doivent en général être changées tous les 15 à 20 ans. Toutefois, un mauvais entretien (incomplet ou irrégulier) peut précipiter son renouvellement. A contrario, une révision régulière de votre installation thermique peut lui assurer une longévité remarquable.

 

Autre point de vigilance : la taille de votre pompe à chaleur doit être proportionnée à votre bâtiment, sous peine de consommations excessives et d’usure prématurée du matériel. Veillez donc à partir sur les bonnes dimensions au moment de votre achat. 

 

Bon à savoir

Le géostockage by Accenta permet de réduire le volume et la puissance de votre installation et ainsi d’augmenter son cycle de vie. 

 

3. Des économies assurées

 

Une pompe à chaleur entretenue correctement garantit de belles économies d’énergie et d’argent. À l’inverse, un équipement thermique déréglé va surconsommer. Si l’anomalie n’est pas détectée rapidement et réparée dans la foulée, vos factures vont très vite s’en ressentir. Le choix d’une maintenance régulière et adaptée vous préserve de ce genre de déconvenues. 

 

Les risques liés au mauvais entretien d’une PACg

 

Nous l’avons vu, l’État impose désormais la révision des pompes à chaleur géothermiques.

 Si un décret encadre cette obligation, il n’existe pas, à ce jour, de sanctions en cas de non-conformité avec la loi. 

 

Cependant, sachez que :

 

  • En France, les locataires sont tenus de prendre à leur charge l’entretien et la réparation des systèmes de chauffage et de production d’eau chaude. À défaut, le bailleur peut déduire du dépôt de garantie, les frais générés par cette négligence.
  • Par ailleurs, les assurances se réservent le droit de couvrir les dégâts causés par un manque de maintenance.
  • Une pompe à chaleur non révisée s’use plus vite et consomme davantage. Avec le temps, cela peut engendrer des dépenses non négligeables, et surtout, un renouvellement précoce de l’installation.

 

L’entretien d’une pompe à chaleur géothermique mérite donc toute votre attention, afin de bénéficier durablement de ses atouts. Alors que le coût de l’énergie pèse lourd sur le budget des ménages, les économies générées par les PACg séduisent de plus en plus de consommateurs. Les coefficients de performances énergétiques ne cessent d’augmenter, mais n’oubliez pas :  l’efficacité dépend de la maintenance. Si vous souhaitez en savoir plus sur les solutions bas-carbone clé en main proposées par Accenta, consultez nos experts pour obtenir des conseils personnalisés. 

_______

 

Sources : 

 

https://www.geothermies.fr/

1
2
3

Merci de mettre à jour votre navigateur pour continuer la navigation.