Géothermie Rénovation énergétique et projet géothermique en 5 étapes clés

23 juin 2022 By Accenta

La rénovation énergétique de certains bâtiments est aujourd’hui imposée par la loi pour répondre aux objectifs bas carbone de la transition écologique. En même temps, c’est l’occasion d’alléger votre facture d’énergie tout en gagnant en confort thermique. Pour améliorer les performances énergétiques d’un habitat, la géothermie de surface présente de nombreux atouts : c’est une ressource propre et économique, tant pour le chauffage et la climatisation que pour la production d’eau sanitaire. Mais comment piloter de tels travaux ? Découvrez les 5 étapes ci-dessous pour réaliser sereinement votre projet géothermique. 

 

Étape 1 : Identifier ses besoins énergétiques grâce à l’audit thermique

 

Avant d’entamer vos travaux de rénovation énergétique, l’audit thermique est une étape cruciale. Il s’agit d’une analyse complète des équipements et de la consommation du bâtiment audité.

 

Le diagnostic initial aide à préciser les travaux nécessaires, mais aussi à planifier les coûts d’investissement et de fonctionnement. Ce bilan consiste à :

  • repérer les déperditions de chaleur et les atouts existants ;
  • définir des pistes d’amélioration ;
  • faire le point sur la conformité de l’immeuble avec les normes thermiques en vigueur.

 

Pour cela, de nombreuses mesures sont relevées sur l’ensemble des composants du bâti et de son environnement : 

  • le vitrage et la toiture ;
  • les matériaux de construction et les équipements ;
  • la superficie, l’exposition et l’agencement de la maison ;
  • les appareils de chauffage et de production d’eau chaude ;
  • etc.

 

L’exploitation de l’énergie souterraine requiert également une étude des sous-sols. Celle-ci est indispensable pour déterminer le type de système géothermique à mettre en œuvre. 

 

Ces audits thermique et géologique contribuent à l’élaboration d’un cahier des charges technique, détaillé et précis afin de :

  • définir le plan d’action d’une rénovation énergétique performante ;
  • établir un devis réaliste ;
  • étudier la faisabilité du projet ;
  • estimer et planifier la durée des travaux ;
  • mesurer le retour sur investissement sur le moyen et long terme.

 

Étape 2 : Choisir le système géothermique

 

Choisir un dispositif géothermique nécessite de connaître ses avantages et ses inconvénients par rapport à vos besoins et au potentiel du sous-sol :

  • chauffage de tout un bâtiment (logements collectifs, bureaux…) grâce à une pompe à chaleur géothermique (PACg) ;
  • production d’eau sanitaire à l’aide d’une PACg haute température ou un chauffe-eau thermodynamique géothermique ;
  • chauffage et refroidissement d’un bâti avec une PACg réversible ;
  • climatisation d’une bâtisse grâce à la technique du free cooling ou géocooling.

 

Il existe différentes technologies permettant de capter les sources d’énergie géothermiques de l’eau ou des roches : fondations thermoactives, PAC à échangeur horizontal ou champ de sondes verticales, etc. 

 

Opter pour la géothermie de surface par exemple nécessite de choisir également l’échangeur thermique qui :

  • s’adapte à la PACg retenue ;
  • convient à ses besoins d’énergie ;
  • correspond à ses usages (chaud, froid ou les deux). 

 

Le choix de cet équipement dépendra des ressources disponibles sous votre bâtiment et d’autres critères liés au type d’échangeur : accessibilité à la parcelle, travaux et coûts nécessaires, etc. Enfin, quel que soit le matériel sélectionné, il est important qu’il soit conforme aux normes en vigueur

 

Étape 3 : Solliciter des aides à la rénovation énergétique

 

L’État encourage les travaux de rénovation énergétique et l’utilisation des énergies renouvelables. Par conséquent, plusieurs subventions nationales et locales sont mises à disposition des projets géothermiques.

 

Vous êtes une entreprise, une association, une collectivité, un gestionnaire de bâtiments

 

Tremplin pour la transition écologique des PME

 

Le ministère de la Transition écologique et l’ADEME offrent des aides forfaitaires pour les investissements et les études en cohérence avec la transition écologique. Ce guichet s’adresse aux TPE et PME de tout secteur d’activité. 

 

Fonds chaleur renouvelable

 

Ce dispositif de soutien financier est piloté par l’ADEME. Il est dédié au déploiement et à la production de chaleur renouvelable. Par conséquent, les projets de géothermie sont éligibles.

 

Prêt Eco-Energie (PEE)

 

L’organisme de financement et de développement des entreprises françaises Bpifrance accompagne la transition écologique et énergétique des sociétés. Elle propose le PEE, un prêt participatif pouvant atteindre 100 000 €.

 

Vous êtes un particulier

 

ADEME 

 

L’ADEME – Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergiea édité une plaquette dans laquelle sont mentionnés les aides et prêts financiers dédiés à la modernisation énergétique. Vous y trouverez différents dispositifs en fonction de vos revenus. 

 

France Renov’ 

 

Le service public d’information et de conseil sur la rénovation énergétique de l’habitat « France Rénov » » énumère les soutiens disponibles sur son site internet. Vous pouvez également vous renseigner auprès des conseillers de ce réseau local. 

 

ANAH

 

L’ANAH – Agence nationale de l’habitat – offre également un soutien aux particuliers qui souhaitent insuffler de nouvelles énergies dans leur logement. Elle peut alors financer jusqu’à la moitié du montant hors taxe des opérations, dans la limite de 25 000 €. 

 

Fournisseurs d’énergie

 

Dans le cadre du dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE), certains fournisseurs d’énergie proposent de financer une partie ou l’intégralité de vos travaux d’amélioration énergétique. L’installation d’un système géothermique en fait partie. Il s’agit des primes « coup de pouce ».

 

Étape 4 : Engager des travaux de rénovation énergétique certifiés

 

Afin de réaliser une installation géothermique performante, la conception et la réalisation des travaux doivent être qualitatives. Pour cela, il est recommandé de faire appel à des professionnels compétents. Il s’agit de thermiciens identifiés « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE). 

 

Accenta bénéficie de la désignation OPQIBI (Organisme de qualification de l’ingénierie). Ce label s’inscrit dans le cadre RGE.

 

Notez que pour obtenir des aides de l’État, les intervenants de votre projet géothermique doivent faire état de cette mention. Ces experts de l’énergie opèrent avec des équipements de qualité certifiée et respectent les règlements en vigueur. Il s’agit également d’un gage de confiance puisqu’elle est attribuée par les pouvoirs publics. 

 

La qualification RGE garantit que l’entreprise compétente dispose :

  • des assurances travaux et responsabilité civile ;
  • de références dans son domaine d’activité ;
  • des ressources (humaines et matérielles) nécessaires pour réaliser les projets d’amélioration thermique ;
  • au moins un responsable technique formé et qualifié dans la performance énergétique et/ou dans les énergies renouvelables.

 

De plus, au moins l’un de ses chantiers aura été contrôlé. 

À partir des résultats de l’audit initial, l’expert dresse un plan d’action qui répond à vos besoins. Les opérations envisagées tiennent compte des réalités de votre bâtiment et de ses sous-sols. 

 

Notez que le label « RGE Travaux » concerne les entreprises qui interviennent pour l’installation de la pompe à chaleur et l’enfouissement des échangeurs. 

Quant à la mention « RGE Études », elle se rapporte aux bureaux d’études souterraine et thermique ainsi qu’aux économistes de la construction. 

 

Étape 5 : Entretenir l’installation géothermique


Les équipements qui composent le dispositif de géothermie doivent être surveillés et entretenus. Ce suivi vous assure :

  • le bon fonctionnement du système en place ;
  • la performance et la durabilité du matériel ;
  • la réussite de votre projet géothermique. 

 

Nous vous conseillons de confier cette mission à des experts reconnus. Pour cela, optez pour un contrat de surveillance et d’entretien qui couvre toutes les installations de forage et de génie climatique. 

 

La rénovation énergétique, c’est aussi l’occasion de réfléchir à d’autres moyens de réduire sa consommation d’énergie. Vous pouvez par exemple vous équiper d’un système de programmation pour adapter la bonne température à chaque pièce de vie. Ou encore, interrompre le fonctionnement du ballon d’eau chaude lors des absences prolongées.


Ces nouvelles dispositions permettront de limiter la puissance de l’installation géothermique. Plus largement, la
modernisation thermique interroge l’ensemble de la gestion technique du bâtiment (GTB). Celle-ci peut être considérablement optimisée grâce à l’assistance de l’intelligence artificielle. Le système de pilotage par Intelligence Artificielle, mis au point par Accenta, garantit jusqu’à 80 % d’économies de chauffage et de climatisation. Vous aussi, vous souhaitez entrer dans l’ère de la data science ? Contactez notre équipe d’experts pour découvrir toutes nos innovations !

1
2
3

Merci de mettre à jour votre navigateur pour continuer la navigation.