Non classé Chauffage géothermique : voilà le guide !

17 août 2022 By Accenta

En France, la géothermie occupe une place majeure dans le mix énergétique destiné à lutter contre le réchauffement climatique. Le chauffage géothermique est l’un des moyens les plus efficaces et les plus économes en énergie pour chauffer votre bâtiment. Il utilise un dispositif souterrain qui capte la chaleur naturelle de la terre. Si vous envisagez de faire installer une pompe à chaleur géothermique pour votre entreprise, voici un guide complet pour tout savoir sur son fonctionnement et les avantages qu’elle offre !

 

__________________________________________________________________________________________________________

 

Que diriez-vous si l’on vous présentait un système de chaufferie et de climatisation qui réduit votre facture énergétique jusqu’à 80 %, votre empreinte carbone jusqu’à 95 %, tout en divisant votre investissement initial par 2 ? Vous n’y croiriez peut-être pas.

 

Et si ces performances étourdissantes étaient issues de technologies brevetées et récompensées par des instances indépendantes comme l’Ademe ou le ministère de la Transition écologique ?

 

Si ces progrès décisifs pour la transition énergétique étaient les fruits d’une recherche collective entre les ingénieurs d’Accenta, Mines Paristech, le Bureau de Recherche Géologique et Minière (BRGM) et l’Ecole Polytechnique ?

 

Si de grands groupes comme Airbus, Darty / FNAC et d’autres bénéficiaient déjà de ces nouveaux procédés sur plus de 5 millions de m² ?

 

Et si tout cela était vrai et vérifiable ?

 

Je veux vérifier ces informations auprès d’Accenta !

 

__________________________________________________________________________________________________________

 

 

Au menu de cet article :

 

La géothermie qu’est-ce que c’est ? 3
Chauffage géothermique : définition
Chauffage géothermique : avantages et inconvénients
Chauffage géothermique : le fonctionnement
Installer un chauffage géothermique : choisir entre captage horizontal ou vertical
Chauffage géothermique : quel prix ?
Chauffage géothermique : choisir son prestataire
Entretenir son chauffage géothermique
Chauffage géothermique ou aérothermique ?

 

La géothermie qu’est-ce que c’est ?

 

Commençons par le début : le mot « géothermie » vient du grec « geo », qui signifie terre, et « thermos », chaleur. Il désigne à la fois la science qui étudie les phénomènes thermiques de la croûte terrestre, l’énergie souterraine et la technologie qui vise à l’exploiter.

 

L’énergie géothermique est donc la chaleur produite naturellement sous terre. Il peut s’agir d’eau provenant d’un aquifère ou tout simplement des calories contenues dans les roches.

 

Il existe essentiellement 3 types de géothermie : haute, moyenne et basse profondeur. Cette dernière, aussi appelée géothermie de minime importance, est celle utilisée par Accenta pour satisfaire tous les besoins des bâtiments : chauffage, climatisation et eau chaude sanitaire.

 

Par ailleurs, la géothermie profonde à haute température permet également de produire de l’électricité en certains endroits volcaniques du monde, via une centrale géothermique.

 

Chauffage géothermique : définition

 

Le chauffage géothermique se définit par l’exploitation de la chaleur stockée dans le sol à des fins de confort thermique pour toutes les constructions.

 

Un système de chauffage alimenté par énergie géothermique nécessite 3 types d’équipement :

 

1. Les sondes géothermiques ou champs de sondes qui captent les ressources dans le sol.
2. La pompe à chaleur géothermique (PACg) qui traite l’énergie remontée des profondeurs.
3. La chaufferie et la climatisation qui propagent les calories ou les frigories dans les locaux.

 

La géothermie peut donc chauffer en hiver et refroidir en été. Notez que le mode « clim » n’est possible qu’à partir d’une PACg réversible. Celle-ci constitue l’élément central du dispositif. Elle assure l’interface entre les sondes géothermiques enfouies dans le sous-sol et la diffusion des calories dans les locaux.

 

En somme, le chauffage géothermique est un système écologique qui représente une alternative performante aux équipements thermiques conventionnels alimentés au fioul ou au gaz. Ses bénéfices sont nombreux et ses quelques aléas sont de plus en plus rares grâce aux nouvelles technologies.

 

Chauffage géothermique : avantages et inconvénients

 

Chauffage géothermique : les avantages

 

En utilisant une ressource inépuisable, le chauffage géothermique apporte de nombreuses plus-values :

 

  • Une production constante et optimale grâce à l’inertie thermique des sols
  • Une baisse significative de la consommation d’énergie
  • Une réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique
  • La possibilité de stocker les calories et les frigories
  • Un minimum de déperdition entre les capteurs, la pompe à chaleur et la diffusion

 

Le saviez-vous ?

 

Un des avantages déterminants du chauffage géothermique sur les autres systèmes repose sur l’exploitation d’une ressource indépendante des conditions météorologiques. Quoi qu’il arrive à l’extérieur, dès 10 m de profondeur, l’énergie conservée dans les sous-sols offrira une température constante de 15 à 30 °C. C’est pourquoi on parle de flux continu sans intermittence, contrairement au solaire ou à l’éolien.

 

Chauffage géothermique : les inconvénients

 

Néanmoins, quelques aléas subsistent :

 

  • Les dispositifs géothermiques horizontaux ont besoin de place pour poser la tuyauterie souterraine et fonctionner correctement. Cela peut être un problème si vous avez un terrain réduit, arboré ou caillouteux.
  • Les coûts de l’équipement et de l’installation sont plus élevés qu’un appareillage traditionnel. Cependant, ils sont compensés par les substantielles économies réalisées sur vos factures d’énergie.
  • Les pompes à chaleur géothermique nécessitent un entretien régulier, comme toutes les machines thermiques.

 

Chauffage géothermique : le fonctionnement

 

Le principe d’une chaufferie géothermique est finalement très simple. La première étape consiste à chercher l’énergie souterraine.

 

Pour capter la précieuse ressource, on injecte un fluide caloporteur dans les profondeurs de la terre grâce à un dispositif de sondes géothermiques.

 

Les calories sont ensuite remontées en surface et traitées par la pompe à chaleur géothermique (PACg). Une fois portée à la température souhaitée, l’énergie est livrée au système de chauffage ou de climatisation qui la diffuse dans le bâtiment.

 

Le processus thermodynamique de la PACg se distingue par 4 phases :

 

1. Évaporation : l’évaporateur convertit le fluide de l’état liquide à l’état de gaz.
2. Compression : le compresseur met le gaz sous haute pression pour le chauffer.
3. Condensation : le condensateur transmet les calories vers le circuit de chauffage.
4. Dépression : le détendeur de la PAC réduit la pression et la température du fluide.

 

Grâce à son fonctionnement écologique et ses 5 % d’émission de CO2, le chauffage géothermique représente une solution efficiente pour la transition énergétique des bâtiments.

 

Bon à savoir :

 

L’énergie exploitée par la géothermie est 100 % propre du fait qu’elle ne nécessite ni combustion ni transport. Les 5 % de gaz à effet de serre diffusés sont liés à l’électricité utilisée pour faire fonctionner le compresseur de la PACg.

 

Installer un chauffage géothermique : choisir entre captage horizontal ou vertical

 

Pour installer un système de chauffage géothermique, il est nécessaire de faire un forage ou des travaux de terrassement afin de caler des capteurs. Le type de captage retenu varie selon les locaux à desservir et la nature du sol.

 

Le captage horizontal

 

Les capteurs horizontaux sont surtout utilisés pour les maisons individuelles. Le dispositif se compose :

 

  • D’une pompe à chaleur géothermique (PACg) qui peut être reliée à un système de chauffage central tel qu’un plancher chauffant ou encore à un ballon d’eau chaude.
  • De tuyaux en PVC fixés à un mètre de profondeur en moyenne et dans lesquels circule le fluide caloporteur en circuit fermé.

 

Notez qu’une installation horizontale couvre en général 1,5 à 2 fois la surface totale de l’habitation à chauffer. Par exemple, pour une maison de 120 m², le terrain doit être compris entre 180 et 240 m² et dépourvu d’obstacles tels que des racines d’arbres.

 

Le captage vertical

 

C’est la solution généralement privilégiée pour les bâtiments à usage tertiaire, les sites industriels ou les établissements publics. Elle nécessite beaucoup moins d’espace au sol, ce qui permet d’enterrer le champ de sondes presque partout.

 

Ce procédé consiste à récupérer les calories par voie de forage dans les sols attenants à votre établissement. Les sondes géothermiques verticales peuvent être posées sur une nappe phréatique, ou encore transpercer directement les roches. Leur nombre dépend de la puissance attendue.

 

Une étude préliminaire évalue la nature du terrain et les besoins de la bâtisse en surface. L’énergie peut être cherchée jusqu’à 200 mètres de profondeur, car plus on descend, meilleur est son rendement.

 

Sachez que la géothermie sur sondes verticales est plus productive qu’un circuit horizontal. Dans son fonctionnement traditionnel, les équipements génèrent un coefficient de performance (COP) moyen de 4.

 

Lorsqu’elle est optimisée par géostockage, le COP de la pompe à chaleur géothermique atteint alors 6 ou 7.

 

Le chauffage ou la climatisation par géothermie sont donc très compétitifs par rapport à une installation alimentée par des sources fossiles.

 

Chauffage géothermique : quel prix ?

 

L’influence du bâtiment et de son contexte

 

Le coût d’investissement d’un système de chauffage géothermique est variable, car de nombreux facteurs peuvent impacter son prix. Parmi eux se trouvent :

 

  • La dimension de la pompe à chaleur choisie qui peut être plus ou moins puissante
  • La profondeur du trou de forage et la complexité des travaux requis
  • Les prestataires : même agréés, certains sont plus réputés pour leur rapport qualité/prix que d’autres
  • Les caractéristiques et l’environnement de votre bâtiment : la zone géographique influe sur le type d’installation à prévoir. Par exemple, si votre établissement se situe dans une région froide, vous pourriez avoir besoin d’un chauffage plus puissant que si vous étiez basé dans le sud de la France
  • Le fonctionnement de l’entreprise : à quelle fréquence utilisez-vous votre chauffage ? Quel est le taux d’occupation des locaux ?

 

Chacun de ces items joue un rôle important sur le choix du dispositif le plus adapté à votre bien immobilier.

 

Les tarifs moyens

 

Pour sélectionner une pompe à chaleur géothermique qui répond à vos besoins, vous devez d’abord évaluer votre budget potentiel.

 

Le coût moyen est actuellement de 17 300 € avec une fourchette entre 15 000 € et 25 000 €, installation comprise. Selon les forages, différents tarifs sont relevés :

 

  • PAC géothermique sur capteurs horizontaux : 14 000 € à 22 000 € pose incluse
  • PAC géothermique sur capteurs verticaux : 16 000 € à 25 000 € pour le tout

 

Ce qui correspond à environ 100 €/m² pour un captage horizontal et 167 €/m² pour un captage vertical. Ce coût peut être réduit grâce à diverses aides de l’État.

 

Les aides professionnelles

 

Si vous êtes à la recherche de subventions pour atténuer le montant des dépenses de départ et ainsi profiter plus rapidement du retour sur investissement, l’Ademe est votre interlocutrice privilégiée.

 

L’Agence de la Transition énergétique offre un panorama complet des soutiens financiers et techniques disponibles.

 

Elle gère par ailleurs de nombreux programmes en direct. Notez que le panel des aides évolue régulièrement. Actuellement, les principales mesures pour les entreprises sont les suivantes :

 

  • Le dispositif Fonds Chaleur
  • La prime énergie réservée aux professionnels
  • L’Éco-PTZ (prêt à taux zéro) jusqu’à 30 000 €
  • La TVA à taux réduit à 5,5 %

N’hésitez pas à vous adresser également aux services de votre Région, à BPIFrance ainsi qu’à la Chambre du commerce et de l’industrie (CCI).

 

Ces subventions sont mises en place pour encourager la transition énergétique des bâtiments. Le défi est de taille, car n’oublions pas qu’à lui seul, le parc immobilier du secteur tertiaire chauffe et refroidit quelque 550 millions de m².

 

Cela représente 1/4 du bâti français, 1/3 de la consommation d’énergie et 18 % des émissions de carbone ! Vous voyez un peu l’ampleur des enjeux concernant les objectifs de décarbonation fixés à – 40 % d’ici à 2030.

 

Chauffage géothermique : choisir son prestataire

 

Il est parfois difficile de s’y retrouver dans le choix d’un professionnel de confiance. Accenta offre toutes les garanties nécessaires pour améliorer les performances énergétiques de votre bâtiment à moindre coût.

 

L’entreprise française s’appuie sur une géothermie intelligente qui optimise chaque étape du processus de décarbonation. En voici deux exemples parmi d’autres :

 

  • Son procédé unique de géostockage décuple le rendement de votre chaufferie en conjuguant plusieurs ressources naturelles (chaleur des sols, solaire et chaleur fatale). Celles-ci sont stockées en période d’abondance et redistribuées lors des pics de besoin
  • Sa plateforme connectée de conduite continue fait le reste du travail, en injectant automatiquement les bonnes énergies au bon moment

 

____________________________________________________________________________________________________________

 

Vous le savez, le réchauffement climatique s’accélère. À son échelle et à celle du bâtiment, Accenta relève le défi de cette course contre la montre. Le géostockage intelligent incarne une première étape décisive, saluée par les plus grandes instances nationales.

 

Pour autant, l’entreprise poursuit ses recherches collaboratives vers un chauffage zéro carbone absolu, accessible à tous. Vous pouvez compter sur sa mobilisation et sa détermination pour concilier, encore mieux, confort et environnement.

 

Bienvenue dans la nouvelle ère de la technologie énergétique, parmi les précurseurs qui marquent l’histoire de l’énergie.

 

Bienvenue chez Accenta.

 

____________________________________________________________________________________________________________

 

Entretenir son chauffage géothermique

 

Le contrat de maintenance est souvent la solution la moins chère et la plus confortable pour le client. Il s’agit d’un engagement entre le prestataire et le client pour l’entretien de la pompe à chaleur géothermique.

 

Celle-ci nécessite obligatoirement un suivi annuel, ne serait-ce que pour mettre à niveau l’eau glycolée dans le circuit. Il est d’ailleurs recommandé de la remplacer tous les 5 ans pour optimiser l’échange des calories entre la PAC et les capteurs thermiques.

 

Le tarif d’un contrat d’entretien est généralement compris entre 100 € et 300 € l’année. Ce montant inclut l’intervention du professionnel en cas de dysfonctionnement sans coûts supplémentaires.

 

Chauffage géothermique ou aérothermique ?

 

 

D’un point de vue écologique, les deux types d’équipement offrent des performances équivalentes. Sur le plan du rendement énergétique, c’est un autre son de cloche.

 

Pour le comprendre, il faut noter une différence fondamentale : la pompe à chaleur géothermique (PACg) utilise une énergie constante ; tandis que la PAC aérothermique (PACa) s’appuie sur les températures variables de l’air extérieur.

 

Autrement dit, la première traite une ressource qui se situe entre 15 et 30°C, alors que la seconde réchauffe un flux qui peut atteindre des températures négatives. Le raisonnement est identique en mode climatisation : lorsqu’il fait chaud, la PACa reçoit un énergie à 30 ou 35°C, qu’elle doit ramener entre 7 et 12°C .

 

C’est pour ces raisons que la PACg se passe de chauffage d’appoint même en cas de grand froid et qu’elle offre une production bien supérieure que la PACa. Finalement, mis à part la facilité d’installation, la comparaison tourne rapidement à l’avantage du chauffage géothermique.

 

Aujourd’hui, pour de nombreux experts et professionnels, le chauffage géothermique, propre, efficace et économique, incarne la réponse la plus adaptée aux enjeux de la transition écologique des bâtiments. Les contextes géopolitique et financier incertains, ainsi que l’explosion du prix des énergies fossiles, ne font que renforcer l’évidence de cette chaleur naturelle et souveraine, disponible sous nos pieds. Cet article vous a donné envie de savoir si votre établissement peut, lui aussi, profiter de la géothermie intelligente de minime importance ?

 

Contactez Accenta et laissez-vous surprendre par l’accessibilité des solutions. À très bientôt, pour votre défi énergétique !

1
2
3

Merci de mettre à jour votre navigateur pour continuer la navigation.