Non classé Label Breeam : définition, explication et obtention

14 septembre 2022 By Accenta

Le label Breeam doté d’une mention very good représente un objectif très prisé par les propriétaires ambitieux. Il certifie l’écoresponsabilité d’un bâtiment et génère des avantages économiques tout en étant opposable à la réglementation énergétique. Admettez qu’il s’agit d’une situation plutôt appréciable par les temps qui courent ! Pour adapter votre bâtiment aux normes Breeam, découvrez maintenant tout ce qu’il faut savoir sur le label et surtout, comment décrocher la mention very good grâce aux solutions bas carbone autofinancées par Accenta.

 

 

Au menu de cet article :

 

Label Breeam : définition
Label Breeam : pourquoi l’obtenir ?
Label Breeam : comment l’obtenir ?
Label Breeam : les différentes certifications
Label Breeam : les classifications

 

Label Breeam : définition

 

Breeam, c’est l’acronyme de Building Research Establishment Environmental Assessment Method que l’on peut traduire ainsi : méthode d’évaluation de la performance environnementale, issue de l’établissement de recherche sur le bâtiment (le BRE).

 

Créé en Angleterre dès 1990, c’est le premier écolabel du marché de l’immobilier. Il est aujourd’hui reconnu dans le monde entier.

 

Notez encore qu’il s’agit d’une démarche volontaire, transposable à tous les types d’établissements.

 

Label Breeam : pourquoi l’obtenir ?

 

L’obtention du label Breeam génère de nombreux avantages, à commencer par celui de se mettre en conformité avec la réglementation énergétique des décrets tertiaire et BACS.

 

En effet, lorsque vous appliquez les critères Breeam, vous diminuez nettement vos consommations d’énergie. Vous faites donc un grand pas vers l’objectif légal de – 40 % d’émission de CO2 pour 2030. Ainsi, les bénéfices sont tant financiers qu’environnementaux.

 

Décrocher le label Breeam permet aussi d’améliorer le confort des personnes accueillies au sein du bâtiment et d’engendrer des retours sur investissement, tels que :

 

 

Ces plus-values sont garanties par l’excellente reconnaissance dont bénéficie la certification Breeam partout dans le monde. C’est là une autre raison de la choisir.

 

Label Breeam : comment l’obtenir ?

 

La candidature au label Breeam commence sur le site internet du BRE : après avoir créé votre compte entreprise, une série de 200 questions vous attend.

 

Le questionnaire aboutit à une première note environnementale. Celle-ci est temporaire et vous donne une idée des aménagements à faire en vue de la mention définitive.

 

Si votre score Breeam provisoire est insatisfaisant, l’étape suivante consiste à réaliser les améliorations énergétiques nécessaires avec l’aide d’un spécialiste de la décarbonation des bâtiments.

 

Ceci fait, vous pouvez solliciter un Breeam Assessor (prestataire agréé Breeam). Ce dernier analyse alors les nouvelles « écoperformances » de votre bâtiment et soumet son évaluation au BRE, le certificateur final.

 

__________________________________________________________________________________________________________

 

Vous voulez décrocher la mention Breeam very good sans travaux et sans vous ruiner ?

 

Optez pour la solution autofinancée Accenta : une plateforme intelligente de conduite continue qui pilote à distance vos équipements en fonction des prévisions météorologiques, du taux d’occupation des locaux et autres variables mesurées heure par heure.

 

Ce système automatisé ouvre une nouvelle ère de la gestion technique des bâtiments en garantissant jusqu’à 40 % d’économies sur vos dépenses d’énergie.

 

Je découvre la plateforme de conduite continue autofinancée d’Accenta

 

__________________________________________________________________________________________________________

 

 

Label Breeam : les différentes certifications

 

Depuis sa création en 1986, le BRE a développé trois types d’homologations. Chacune répond à une étape du cycle de vie des bâtiments :

 

  • Le label Breeam NC (new construction) auquel vous pouvez postuler si vous êtes propriétaire d’un bien foncier tout neuf
  • La certification Breeam RFO (refurbishment and fit-out) dédiée aux bâtisses rénovées ou ayant fait l’objet de travaux d’amélioration des performances énergétiques
  • La validation Breeam In Use pour les actifs immobiliers en cours d’exploitation

 

Le label Breeam s’adapte donc au vécu du bâtiment concerné. Les domaines d’expertise et le système de notation restent cependant inchangés, quel que soit le type de certification.

 

Label Breeam : les classifications

 

La grille d’évaluation mise au point par le BRE propose 6 niveaux de classification, comme l’indique ce tableau :

 

 

 

La mention finale est attribuée en fonction du nombre de crédits obtenus dans chacune des 10 catégories qui composent le référentiel Breeam. Les voici, classées selon l’importance accordée dans la notation :

 

1. Le management des énergies qui alimentent le bâtiment et le recours à des ressources propres, telles que la géothermie ou le solaire.

 

2. La santé, le confort et le bien-être des collaborateurs.

 

3. Les différentes formes de pollution générées par le bâtiment (diffusion de CO2, contribution aux îlots de chaleur urbains, nuisances sonores et lumineuses, intégration dans le paysage, etc.).

 

4. Les innovations apportées.

 

5. L’efficacité de la gestion technique du bâtiment (GTB).

 

6. Les matériaux utilisés pour la construction, le fonctionnement et la production.

 

7. Les transports (moteurs thermiques ou électriques, encouragement à l’écomobilité, etc.).

 

8. La défense de la biodiversité sur le site.

 

9. Le circuit des déchets et le recyclage.

 

10. La gestion de l’eau.

 

 

Vous savez à présent dans quels domaines agir pour obtenir le label Breeam very good. Notez que les 5 premiers items représentent près de 70 % de l’évaluation finale et relèvent directement de l’expertise d’Accenta.

 

En effet, les concepts avant-gardistes de géostockage et de plateforme intelligente de conduite continue dépassent largement les principales exigences du BRE :

 

  • Ils subliment l’exploitation de la géothermie moderne et du solaire au sein des bâtiments
  • Ils assurent un confort optimal aux occupants grâce à des ajustements en temps réel
  • Ils réduisent les émissions de CO2 jusqu’à 95 % et ne génèrent aucune autre forme de pollution
  • Ils sont à la pointe de la technologie et même primés à ce titre par l’Ademe et le ministère de la Transition écologique
  • Ils garantissent un haut rendement des équipements grâce à une GTB optimisée

 

En somme, le label Breeam very good est à portée de clic. Une fois le contact établi, Accenta s’occupe de tout pour vous proposer la solution la plus adaptée à la situation de votre bâtiment.

1
2
3

Merci de mettre à jour votre navigateur pour continuer la navigation.