Décret BACS

Les 9 critères à utiliser pour comparer les offres décret BACS

02 décembre 2023 By Accenta

Comment dénicher les meilleures offres BACS ? Quels sont les critères les plus importants à comparer pour éviter les déconvenues ? Ces questions tracassent de nombreux propriétaires et exploitants en raison de l’obligation progressive d’installer une gestion technique du bâtiment (GTB) dans les bâtiments tertiaires. Il faut dire que les économies de gaz et d’électricité réalisées par ces systèmes d’automatisation peuvent varier de – 5 % à – 40 %. Avec une telle disparité de performances, il est indispensable d’y regarder à deux fois. Pour vous y aider, Accenta vous livre ces 9 points de référence à comparer impérativement avant d’amorcer votre projet BACS.

 

_____________________________________________________________________________________________

C’est le décret BACS qui le dit :

➡️ À partir d’avril 2024, toutes les nouvelles constructions tertiaires dont le système CVC dépasse la puissance nominale de 70 kW devront être équipées d’une GTB.

➡️ En janvier 2025, ce sera au tour des bâtiments existants dont le chauffage et la climatisation dépassent 290 kW (70 kW à partir de 2027)

Qu’est-ce qu’une GTB ?

➡️ Une GTB est un réseau composé de capteurs, d’actionneurs et de régulateurs pilotés par un logiciel de supervision. Sa mission est d’optimiser la consommation d’énergie du chauffage, de la climatisation, de l’éclairage et de la production d’eau chaude sanitaire.

 

Illustration d’un système global de gestion technique du bâtiment
Source : gouvernement, « guide d’application du décret BACS » (mai 2023)

_____________________________________________________________________________________________

 

Au menu de cet article : 

A. Les critères de conformité d’une offre décret BACS
1. Une GTB de classe A, B ou C
2. Le traçage des consommations énergétiques
3. L’interopérabilité du dispositif
4. Le niveau de granularité
5. La détection des anomalies et la possibilité d’intervenir manuellement
6. Une offre BACS avec la maintenance intégrée

B. Les critères économiques
7. L’impact énergétique
8. L’éligibilité aux dispositifs de financement
9. L’exploitation du potentiel du bâtiment

 

A. Les critères de conformité d’une offre décret BACS

Les premières caractéristiques à comparer concernent le respect des exigences réglementaires du décret.

 

1. Une GTB de classe A, B ou C

Pour vous repérer dans le méli-mélo des offres BACS, n’hésitez pas à consulter la norme ISO 52 120-1. Elle hiérarchise les GTB de A à D selon la précision des fonctions de régulations intégrées dans le dispositif.

Il est donc important de connaître la classe d’efficacité des systèmes que vous souhaitez comparer, sachant que seuls ceux étiquetés A, B ou C répondent aux normes BACS.

 

2. Le traçage des consommations énergétiques

La qualité du logiciel de suivi des consommations est un autre point de référence essentiel. Il doit être capable de suivre, enregistrer et analyser heure par heure les données énergétiques du bâtiment.

Dans ce domaine, les meilleures offres BACS livrent des données exhaustives et opposables dont la fiabilité est certifiée par le protocole IPMVP. Le logiciel Insight qui équipe la plateforme de conduite continue d’Accenta est l’un des seuls à offrir ce niveau de garantie.

Veillez également à ce que les données collectées soient facilement transférables sur le site internet OPERAT, comme le demande chaque année le décret tertiaire.

 

3. L’interopérabilité du dispositif

Autre caractéristique non négociable d’une offre décret BACS : la compatibilité de la GTB avec les différents systèmes du bâtiment. Il est indispensable qu’ils puissent fonctionner ensemble et partager des informations.

À cet effet, exigez un dispositif avec un protocole ouvert, modulable et évolutif. Les systèmes propriétaires, verrouillés par le fabricant et non conformes, sont à rayer de votre liste !

 

4. Le niveau de granularité

Le quatrième critère à comparer renvoie aux capacités de ciblage du système. Il doit intégrer la gestion autonome de chaque équipement connecté et de chaque zone fonctionnelle (parties du bâtiment dont l’activité et les conditions de vie sont homogènes).

Concrètement, cela signifie que votre future GTB doit être en mesure de tracer et de piloter séparément les consommations d’énergie de la cantine, des bureaux, des ateliers, etc.

 

5. La détection des anomalies et la possibilité d’intervenir manuellement

Le décret BACS demande à ce que la GTB soit en mesure d’alerter l’exploitant en cas de panne, de surconsommation ou d’autres anomalies.

Votre futur système doit donc offrir une excellente réactivité afin de limiter les pertes d’énergie. Selon la nature de l’intervention ou des ajustements nécessaires, le dispositif doit aussi prévoir un mode manuel pour permettre au technicien d’agir sur place.

 

6. Une offre BACS avec la maintenance intégrée

L’entretien régulier de votre GTB et des équipements reliés est capital pour préserver un rendement énergétique optimal dans la durée.

Si la réglementation BACS impose une révision 2 ans après l’installation puis tous les 5 ans, les experts recommandent plutôt un contrôle bisannuel afin d’anticiper les dérives du système.

C’est pourquoi l’accompagnement de la GTB tout au long de sa vie est un point de comparaison déterminant pour évaluer la qualité d’une offre BACS :

  • Qui va assurer la maintenance ?
  • Le mainteneur maîtrise-t-il toutes les compétences nécessaires (automatisation, réseau, régulation, etc.)
  • Dans quelles conditions et à quelle fréquence ?
  • Quelles garanties avez-vous sur le maintien des performances énergétiques ?

_____________________________________________________________________________________________

Pour être complètement rassuré sur ces questions de maintenance, optez pour un contrat de performance énergétique (CPE) :

➡️ Offre BACS complète, clé en main
➡️ Accompagnement de A à Z, maintenance et pilotage à distance inclus
➡️ Engagement de votre prestataire sur le maintien des performances
➡️ Indemnités financières en cas de non-atteinte des objectifs de consommation
➡️ Possibilité de prise en charge financière

La conformité au décret BACS constitue un premier socle de critères à comparer avant de faire votre choix ; c’est une base standard, mais incontournable.

Notez qu’à ce stade, vous n’avez pas encore la garantie de diminuer significativement vos consommations d’énergie et de CO2. Souvenez-vous, parmi les GTB homologuées de classe A, B ou C, le rendement peut varier de – 5 % à – 40 % !

_____________________________________________________________________________________________

 

B. Les critères économiques

Voyons à présent quelles caractéristiques vous devez impérativement prendre en compte pour être sûr de faire de vraies économies.

 

7. L’impact énergétique

Dans le labyrinthe des offres BACS, l’efficience du système doit rester le fil d’Ariane qui guide votre choix.

Pourquoi ? Car une GTB de classe A peut réduire vos factures d’électricité et de gaz jusqu’à – 40 % et permet donc de financer votre capex BACS sans entamer votre capacité d’investissement. En deux mots : efficacité = rentabilité

De plus, ce type de rendement élevé vous positionne idéalement pour atteindre le premier palier des baisses de consommation imposées par le décret tertiaire à partir de 2030 (- 40 %, puis – 50 % en 2040 et – 60 % en 2050).

Vous le savez sans doute, des sanctions financières sont prévues pour les bâtiments assujettis qui ne réalisent pas ces objectifs.

Là encore, la norme ISO 52 120-1 s’avère être une précieuse aide à la décision : cette infographie signée Accenta propose une synthèse des différentes fonctions de régulation avec leur potentiel énergétique.

Vous constatez que le pilotage dynamique des classes A et B présente les meilleures garanties de performances.

Source : Accenta

 

8. L’éligibilité aux dispositifs de financement

L’autre avantage décisif des GTB à haut rendement (A ou B) réside dans le fait qu’elles sont plus facilement finançables que celles de classe C.

Nous avons vu qu’un système performant peut être autofinancé grâce à une baisse tangible des charges d’exploitation, mais ce n’est pas tout !

Le décret BACS entraîne dans son sillage l’aménagement de dispositifs réglementaires qui peuvent prendre en charge jusqu’à 100 % de votre installation. Or, ces programmes ne sont accessibles qu’aux GTB de classe A ou B.

On parle notamment :

  • Du CPE, qui en plus de l’accompagnement technique déjà évoqué, peut aboutir au tiers financement complet de votre GTB par l’installateur.
  • Des certificats d’économie d’énergie (CEE) qui prévoient le versement de primes par des acteurs obligés (les fournisseurs de carburant ou d’énergie) ou éligibles (par exemple Accenta).

 

C’est pourquoi l’admissibilité d’une offre BACS aux dispositifs de financement est un critère sur lequel vous ne pouvez pas faire l’impasse. C’est le sésame pour obtenir un bâtiment sobre, intelligent et confortable à moindres frais.

 

9. L’exploitation du potentiel du bâtiment

Le dernier point de comparaison pour l’attractivité économique d’une offre BACS, renvoie à l’existence d’un audit préalable. Cette étape vise à valoriser le potentiel du bâtiment à équiper, avec deux objectifs :

  • Limiter le montant de votre investissement en greffant la GTB sur les systèmes déjà en place avec l’idée qu’en optimisant l’existant on réduit les coûts finaux
  • Tirer le meilleur rendement possible de la nouvelle installation en l’adaptant parfaitement aux spécificités du site à équiper, ce qui représente un gage d’efficacité énergétique

 

À vous de jouer à présent ! En comparant ces critères, les meilleures offres BACS vous tendent les bras. Éliminez les GTB qui n’intègrent pas les fonctions légales de base, puis un seul mot d’ordre pour faire de vraies économies : cap sur la performance !

Les critères d'une offre BACS selon Accenta, depuis 2016
Conformité, performances élevées et accompagnement de A à Z
1
2
3

Merci de mettre à jour votre navigateur pour continuer la navigation.